Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 février 2014 4 13 /02 /février /2014 16:31

"Lille Art Fair" change de nom et s'appelle désormais "Art Up !", à voir au Grand Palais de Lille

 

La 7e foire annuelle d'art contemporain de Lille ouverte jeudi pour quatre jours met l'accent sur les jeunes talents tout en approfondissant son ancrage international, a souligné son directeur Didier Vesse.


maxpeopleworld595743

        Galerie Cortade’art de Montauban           © MaxPPP Lille Art Fair, lors de l'édition 2013

 

Pour marquer les "nouvelles ambitions" et "le caractère engagé et spontané" d'une manifestation qui s'affirme déjà la première en France hors de Paris, la "Lille Art Fair" a changé de nom pour s'appeler désormais "Art Up!".

Même rebaptisée, cette foire tournée vers "toutes les formes d'art contemporain", a pour objectif, comme les années précédentes,"d'accueillir les collectionneurs avertis tout en poussant de nouveaux venus à le devenir", a déclaré M. Vesse à la presse.

Sur les 110 galeries sur plus de 12.000 m² présentes au Grand Palais de Lille, quelque 28% sont étrangères, surtout venues de la Belgique voisine mais aussi des Pays-Bas, d'Espagne, d'Italie, de Pologne, du Japon et des Etats-Unis. Pour la première fois, deux exposants britanniques y participent également.

L'amateur retrouvera au fil de sa visite des valeurs consacrées comme Combas et Erro ou même un petit Damien Hirst (seringues et pilules dans un caisson) à 85.000 euros. La jeune création, française en majorité, est cependant particulièrement à l'honneur. Au travers notamment de deux expositions : "Revelation by Art Up!" qui montre 11 "artistes émergents" d'une vingtaine ou une trentaine d'années sélectionnés par un comité artistique expert dont est dotée désormais la foire, et "Yia Unlimited, (Im)Pertinence", de la Yia --Young International Artists-- qui rassemble 10 autres artistes.

Anamorphoses de Pras


Parmi d'autres jeunes talents aux messages très divers présentés par des galeristes, on peut aussi noter les cartes du monde à l'humour décalé de Benoît + Bo, deux créateurs associés vivant à Shanghai (Chine).

Chez le galeriste Xavier Ronse, les crânes d'Alexandre Nicolas dans des cubes de méthacrylate évoquent le lien entre l'homme et le singe, et les caissons lumineux de Nicolas Lachambre parlent "de domination, de consommation, de la place où chacun s'active et subit". Des photos de Sébastien Fauvet attirent aussi l'oeil chez un jeune galeriste bruxellois, Archiraar.

Un "focus" vise un artiste confirmé, Bernard Pras, qui réalise des anamorphoses - procédé par lequel des objets installés en trois dimensions et en profondeur deviennent, quand regardés sur un seul plan au travers d'une lentille ou sur une photographie, des scènes ou des portraits cohérents. Dali et Gainsbourg sont ainsi "reconstitués" par des installations poétiques chez Jos Depypere.

Enfin, chez Convergences et Intuiti, le visiteur retrouvera ou découvrira, selon les cas, André-Pierre Arnal, une des figures de Supports-Surfaces, mouvement des années 70, dont une oeuvre emblématique, - géométrie noire et blanche sur tissu plié -, orne le dépliant de la foire.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by didier Triglia - dans EXPOSITION
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de didier Triglia
  • Le blog de didier Triglia
  • : BLOG-ART peinture,sculpture,collage,dessin,mail-art,dessin,recup'art,etc......
  • Contact

Recherche

Archives